Site Officiel

Danygil

Danygil ©2019

Danygil est une artiste peintre française née en mars 1962 à Oran en Algérie. Alors que la guerre d ’Algérie touche à sa fin et que l’indépendance du pays est proclamée, les français installés en Algérie sont contraints à l’exode. C’est donc âgée de 4 mois que Danygil, son frère et ses parents se retrouvent obligés de quitter leur maison et sont déportés en France en emportant seulement deux valises, les vêtements portés et le landau de Danygil. L’arrivée sur le Territoire français fut très douloureuse, car c’est complètement déraciné qu’ils se retrouvent en France, leur patrie, où ils sont traités d’étrangers. Malgré les difficultés, c’est au sein d’une famille aimante et unie qu’elle a grandi. c’est par le dialogue et l’échange qu’elle a appris la
tolérance, le respect et l’ouverture d’esprit. Issue d’une famille d’artistes (chanteurs, danseurs, musiciens, peintres), c’est très naturellement qu’elle voulut s’essayer à l’art, avec un penchant pour la peinture. Enfant, elle dessiner des personnages (style Poulbot) sur des assiettes en porcelaine à l'encre de chine, qu'elle vendait à 5 francs (l'unité) pour avoir de l'argent de poche, afin de ne rien demander à ses parents. En cours d'Anglais, au lieu d'écouter son professeur, elle dessinait son voisin ou sa voisine de classe.
Son père, Pierre GIL, décédé en 2002, était un artiste peintre très doué qui n’avait jamais pu faire d’écoles d’art à cause de l’opposition de ses parents et qui, par conséquent, avait appris par lui-même comment peindre.
Fonctionnaire, il passait ses temps libres à peindre, au couteau, au pinceau et au pastel. C’est en l’observant pendant des heures que Danygil apprit à dessiner et à peindre à son tour. C’est à 15 ans qu’elle réalisa en cachette dans sa chambre sa première grande œuvre qui fut le portrait d’un cheval avec sa crinière dans le vent au fusain. C’est après l’avoir terminé et en étant pleinement satisfaite de son dessin qu’elle décida de le montrer à son père. Mais elle ne récolta qu’un « Bof, ce n’est pas super. Tu peux faire mieux. ». Très déçue, elle décida alors de ne plus dessiner ni de peindre. Par la suite, elle se tourne vers d’autres domaines artistiques et culturels : la danse, le théâtre, la mode et le cinéma.
Danygil a peint dans ses jeunes années jusqu’à l’âge de 15 ans, n’ayant jamais fréquentée d’écoles prestigieuses, telles que les « Beaux-arts ». C’est seulement en juin 2010, 33 ans plus tard, que ressurgit son envie de peindre.
C’est après avoir écrit le spectacle de TERRE DE MEMOIRES, et alors que la mise en scène se précise, que sa peinture s’impose comme une exigence de son inspiration.
La première série des tableaux de TERRE DE MEMOIRES Afrique représentent donc l’histoire du spectacle. Une deuxième série suivra TERRE DE MEMOIRES Maghreb/Moyen-Orient. Elle veut mettre sa passion, son art au service des autres...

Créé avec Artmajeur